La chaîne de l’Atlas à votre portée grâce au trekking au Maroc

trekking au maroc

Le tourisme écologique qui protège l’environnement tout en permettant aux touristes de passer de bons moments est devenu incontournable. Parmi les activités qui constituent ce type de tourisme, nous pouvons retrouver en bonne position le trekking au Maroc http://www.terra-incognita.fr/carnets-de-voyage/voyage-trekking-desert-marocain/. Faire un trekking dans les montagnes marocaines permet d’être en contact avec des populations qui vivent encore selon les anciennes traditions, mais aussi de parcourir un environnement de toute beauté. La chaîne de l’Atlas est l’une des régions les plus explorées pour ces activités. Il est vrai que l’accès est un peu difficile, surtout pour ceux qui ne connaissent pas la région. Il est donc préférable de se faire accompagner par des professionnels qui connaissent bien la zone, mais qui en plus connaissent bien les techniques de trekking. L’Atlas occupe plusieurs pays : le Maroc, l’Algérie et la Tunisie. Le plus haut sommet de cette chaîne de montagnes atteint 4 67 mètres et se retrouve au Maroc ; c’est le Jbel Toubkal.

La chaîne de l’Atlas s’étend sur 1600 km de longueur et 300 km de largeur. L’origine du mot Atlas est multiple. Certains pensent que cela viendrait du géant grec Atlas qui a été condamné par Zeus à porter le ciel sur ses épaules. « Atlas » pourrait aussi venir du mot arabe « Adrar » qui signifie montagne. Au vu de la taille de la chaîne, les possibilités sont nombreuses, on y retrouve le Haut Atlas, l’Anti-Atlas, et le Moyen Atlas. Cette dernière partie de la chaîne se trouve plus au nord du Royaume du Maroc et s’arrête au nord par le fleuve Sebou, et au sud par la Moulouya, mais aussi par l’Oum Errabiaa, des espaces que vous pourrez découvrir lors d’un trekking au Maroc. Les plateaux de la région sont fertiles et ses reliefs sont arrondis. Plus au sud du Maroc, on trouve l’Anti-Atlas aux abords du Sahara jusqu’au Jbel Saghro.

Le Haut Atlas est l’espace le plus haut et aussi le plus accidenté de la chaîne de l’Atlas. Le Haut Atlas débute au niveau de la côte Atlantique et s’étend jusqu’en Algérie, au niveau de la frontière avec le Maroc. On retrouve dans l’Atlas, la vallée de l’Ourika, la vallée du Drâa avec ses bassins d’eau. Faire un trekking au Maroc permet d’explorer les hauteurs de l’Atlas et de bénéficier des atouts de la montagne. La chaîne de l’Atlas s’étend en Algérie par de hauts plateaux parallèles. Hors du Maroc on trouve l’Atlas Saharien, ainsi que l’Atlas Tellien.

Le trekking au Maroc permet de découvrir l’histoire de ses régions

trekking maroc

Lorsque l’on fait un trekking au Maroc, on se rend bien compte que le pays a connu de nombreuses influences qui ont contribué à le métamorphoser et à en faire ce qu’il est de nos jours. Le Drâa est l’une des parties du pays qui a connu diverses influences et transformations au fil des siècles. Tout d’abord les différentes dominations des tribus caravanières qui ont traversé la région, mais aussi celle des Français entre autres. Le trekking au Maroc http://www.aventure-berbere.com/types/rando-trekking/trekking-desert/, plus précisément dans la région du Drâa permet de découvrir ses populations qui ont aussi évolué avec les décennies et les siècles.

Patrimoine historique de la population du Drâa

A la base, la population qui a habité dans la région du Drâa devait être principalement de type primitif et négroïde, elle appartenait apparemment au groupe Biafan. Cette population a dû progressivement s’adapter aux conditions de vie que la région lui imposait. Tout d’abord, ils ont eu l’occasion de se rendre compte que le caractère aride de la région ne permettait pas d’élever des bovins, encore moins de vivre comme des nomades. Pour remédier à cette situation, ils ont dû s’adonner à l’apprentissage et à la pratique de la culture des dattes et des céréales. Cette même population négroïde se retrouve aussi au cœur de certaines oasis du Sahara, plus précisément au Tafilalet, ainsi que sur le banc d’Arguin qui se trouve en Mauritanie. Durant l’âge de fer, cette population négroïde a été influencée par les nombreuses colonisations qu’elle a subies, surtout en milieu nomade, mais aussi dans les oasis qui se trouvent en altitude. L’âge de fer a apporté des éléments amazigh, les autololes, les gétutes. L’influence n’a pas seulement concerné les éléments de décoration, mais aussi la langue de la population qui est devenue berbérophone. En plus, la population est devenue mixte, parce que l’on y retrouve désormais des personnes de race blanche.

C’est seulement à partir du 13ème siècle et jusqu’au 15ème siècle que les zones se trouvant au sud de l’Anti-Atlas, mais aussi du saghro, qui étaient principalement négroïdes, ont connu des colonisations des populations arabes. Lorsque l’Islam a commencé à faire son entrée dans la région du Drâa, le bassin central de la région a commencé à se structurer, c’est ainsi que les tombes d’anciens souverains de la région ont été découvertes qui prouvent que les anciens souverains, qui étaient appelés émirs étaient effectivement d’origine négroïde. Vers 1300, la soumission de la région du Drâa à la tribu Zénète des mérinides est effective, de plus la même tribu a du contrôle sur les villes voisines de Fès et Marrakech, suivies de Sijilmassa. Après les zénètes, ce fut au tour des chérifs Saadiens, ces derniers ont même mené une guerre sainte lorsque les Portugais ont essayé de conquérir le pays entre les années 1515 et 1545.

Comment financer sa voiture ?

carte grise en ligne

Une voiture coute assez cher, pas seulement son achat, mais aussi les frais de carburant, l’entretien, l’assurance, etc. Des éléments que l’on doit considérer avant de changer de voiture. Il est vrai que certaines personnes ont la possibilité de s’offrir une voiture neuve sans grande difficulté, mais cela n’est pas le cas de tout le monde. Pour y arriver, beaucoup de personnes doivent faire appel à un financement extérieur. On retrouve différents types de crédits, il faut pouvoir les évaluer avant d’en choisir un pour l’achat de son véhicule. Parmi les crédits qui permettent d’acheter une voiture jusqu’à obtenir la carte grise, le prêt-auto est sans aucun doute le plus adapté. Obtenir la carte grise en ligne à Val de marne https://www.commandersacartegrise.com/tarif-carte-grise-val-de-marne-94, ou ailleurs nécessite également de s’acquitter des frais. Le prêt-auto est un crédit dédié au financement de l’achat ou de la location d’une voiture, et il n’a aucune autre destination. Le prêt-auto est ainsi différent du crédit personnel qui lui peut être octroyé pour différentes utilisations.

On peut aussi faire appel à un autre financement, le crédit-bail qui permet à l’acquéreur d’une voiture de fixer un prix de rachat de la voiture à une date fixée. Le crédit report constitue un autre mode de financement adapté à l’acquisition d’un véhicule. L’acheteur souscrit, ou plutôt sollicite le prêt-auto avant l’acquisition effective de la voiture. Il peut dans ces conditions jouer de concurrence en sollicitant plusieurs organismes de financement, afin d’obtenir le meilleur taux. Une fois qu’il a évalué les offres reçues, et choisi celle qui lui semble la plus intéressante, l’acheteur souscrit à un contrat de crédit auto. En général un délai de 14 jours lui est accordé pour revenir sur sa décision. Une fois le prêt octroyé, le remboursement ne prend effet que dès la date où l’acheteur commence à jouir de son véhicule, et pas avant. Le prêt étant lié à l’achat du véhicule, l’annulation de l’achat entraîne l’annulation du prêt, tout comme le refus de prêt entraîne l’annulation de la vente.

Le montant maximal que l’on peut emprunter par cette voie est de 75 000 euros, la durée de remboursement se situant entre 3 et 84 mois. Différents établissements proposent des crédits auto : les sociétés financières, les banques, les filiales financières des constructeurs auto, etc. Pour obtenir un crédit auto, il faut respecter certaines formalités et certaines procédures. Il faut notamment justifier d’un revenu fixe, avoir un relevé d’identité bancaire, avoir un justificatif de domicile, etc. Le ratio de solvabilité de l’emprunteur est évalué une fois son dossier reçu et la réponse lui est donnée en quelques jours. Les taux varient dépendamment de différents facteurs comme le montant prêté, la capacité de remboursement de l’emprunteur, ses revenus, la durée de paiement, etc. Le plus sage en général est d’emprunter le minimum en faisant un apport personnel maximal et de rembourser aussi vite que possible. Pour les crédits à court terme, les taux sont généralement bas, et assez hauts pour les crédits à long terme, pouvant aller au-delà de 10%.

Résidez dans un hôtel et découvrez le centre culturel de l’Atlas Golf à Marrakech

hotel Marrakech

Si vous souhaitez optimiser votre séjour dans l’hôtel à Marrakech, vous disposez de nombreuses opportunités grâce aux activités qui se tiennent non-stop dans la ville. Les passionnés d’astronomie et de géologie auront de la satisfaction en se rendant au centre culturel de l’Atlas Golf de Marrakech, qui est un musée dédié à ces sciences. Le musée accueille tout le monde, peu importe l’âge des visiteurs afin de leur transmettre les secrets de l’univers et de la terre. C’est un temple dans lequel les esprits s’élèvent, alors n’hésitez pas à vous y rendre en compagnie de vos enfants, certainement désireux d’apprendre des choses sur l’univers qui les entoure. En vous rendant dans cet endroit, ne vous attendez pas à trouver la même architecture que dans votre hôtel à Marrakech sur le site http://www.locationdesvacances.com/decouvrez-la-medina-en-residant-a-marrakech/. Vous serez agréablement surpris par l’architecture étonnante de ce lieu, ainsi que par les éléments que l’on y trouve.

Le bâtiment qui abrite le musée est entièrement peint avec une teinte ocre agréable qui nous rappelle que nous sommes bien à Marrakech, la ville ocre. Au-dessus de l’entrée on remarque un cadran en marbre qui donne un aperçu des découvertes d’envergure que le visiteur fera une fois à l’intérieur du bâtiment. L’intérieur du bâtiment est décoré avec beaucoup de goût, pas comme un hôtel à Marrakech, mais dans un style plus adapté au lieu. Ainsi, les visiteurs sont immédiatement plongés dans l’environnement de l’astronomie et de la géologie. La décoration intérieure de ce lieu a été imaginée et réalisée par Denis Morel, un architecte d’intérieur qui s’est inspiré des quatre éléments de la nature pour obtenir ce résultat : l’eau, la terre, le ciel et le feu.

Les visiteurs peuvent découvrir diverses collections en se rendant dans ce musée. On y retrouve le musée des fossiles et minéraux du Maroc, avec des pierres précieuses, des météorites, des pierres semi-précieuses, des astrolabes, etc. Cette exposition se trouve au premier étage. Ce sont des pierres que vous trouverez difficilement dans les hôtels à Marrakech. Une salle entière est dédiée à l’art marocain avec des sculptures et des peintures réalisées par des artistes marocains contemporains. En plus des expositions, le visiteur peut participer à diverses activités comme se servir de l’observatoire qui permet de scruter les étoiles avec ses deux télescopes, visiter l’aquarium, explorer les livres de la bibliothèque, prendre un bon repas au restaurant, faire des achats dans la boutique « science et astronomie ». Le musée est ouvert de mardi à dimanche de 10 heures à 19 heures et l’entrée coute entre 10 dirhams et 20 dirhams.

De l’utilité du mandat dans l’immobilier à Marrakech

immobilier a Marrakech

Les transactions immobilières https://actuimmobilier.yolasite.com/, toutes les transactions, de l’acquisition à la location en passant par la gestion ne peuvent se concevoir sans un accord entre les parties intervenantes. Un professionnel de l’immobilier, agent immobilier ou administrateur de biens, est un expert sérieux et responsable qui ne peut travailler dans l’approximatif. Un mandat consenti est déjà un accord sur la chose et le prix. Il permet au vendeur d’évoquer formellement et par écrit ses exigences en matière de prix et de s’engager quant à la validité des informations concernant le bien vendu. Cela parait une évidence, mais il est souvent difficile pour un professionnel d’obtenir un mandat.

Au Maroc, c’est encore plus vrai, l’habitude de la parole donnée accompagnée d’une poignée de main, est encore assez répandue et nombres d’étrangers à ce pays semblent trouver cela assez pratique. Il est pourtant indispensable, pour mener à bien une transaction, d’obtenir des informations claires et fiables. Les vendeurs doivent être identifiés et surtout avoir donné des garanties de leur validité juridique à vendre. Il serait extrêmement désagréable de perdre un temps précieux, si l’on ne perd que du temps, juste parce que après plusieurs semaines de rendez-vous et pourparlers, on se rend compte soudain que l’interlocuteur n’est pas le bon ! D’autre part savoir ce que l’on achète ou souhaite acheter très exactement évite bien des désagréments si courants dans l’immobilier à Marrakech. L’utilité du mandat ne fait aucun doute. Le vendeur s’engage, le professionnel vérifie et valide et le client potentiel est en confiance. Il s’agit bien de confiance, dans un monde où le formalisme et la rigueur ne sont pas encore totalement rentrés dans les m???�œurs, obtenir une garantie minimale est déjà un pas vers la bonne réalisation d’une transaction.

D’autre part il existe encore au Maroc des biens dits non titrés « sous melkia »qui nécessitent une validation, un acte adoulaire grâce à une recherche de témoins crédibles pouvant attester que Monsieur X est bien propriétaire du bien, parce que fils ou petit-fils de Monsieur Y, décédé depuis Les choses ne sont donc pas aussi simples qu’il n’y parait, il est logique et doit être quasi automatique de se reposer sur un professionnel rompu à ce droit coutumier, qui dans nos contrées, n’est plus au goût du jour. En général, pour tout ce qui touche à l’immobilier, la présence d’un professionnel est un confort et un repos de l’esprit et un gain de temps non négligeable.

Quelles sont l’importance et l’évolution de la législation concernant la trottinette électrique ?

trottinette electrique

La trottinette moderne a vu le jour en 1990 grâce à l’ingéniosité de Wim Ouboter, et surtout parce qu’il souhaitait se rendre plus facilement à son restaurant préféré. Sauf que ce dernier était trop loin pour y aller à pied, mais trop proche pour y aller en vélo. C’est ainsi qu’il a pensé à concevoir cet engin en aluminium, pliable, c’est ainsi que le pionnier de la trottinette électrique a vu le jour, la société Micro. 25 ans plus tard, l’entreprise suisse continue d’innover et de proposer des produits forts et utiles. Cette fois son nouveau défi est la mobilité urbaine électrique. En marge du lancement de sa trottinette https://trottinetteelectriqueattitude.wordpress.com/ Emicro, le fondateur de la société émérite a donné son opinion et surtout sa vision de la mobilité urbaine selon la perception de la société Micro. Selon wim Ouboter, il est important qu’une réglementation soit mise en place pour encadrer les nouveaux engins électriques. Tout simplement parce que si cela n’est pas fait, ces engins entreront bientôt dans l’illégalité. En effet, il est bien pour les gouvernants de parler de la pollution et d’encourager les combats menés pour sa protection, mais il serait préférable d’offrir un cadre légal aux engins armés pour ce combat.

Du côté de Micro l’absence de réglementation n’influence pas ses appareils, puisque les moteurs peuvent être coupés, faisant des trottinettes électriques des trottinettes classiques, cela grâce à la technologie hybride dont elles sont munies. La société a donc su bien jouer sur la réglementation en gardant un pied dans la légalité et l’autre, disons-le dans le vide. Ils n’auront donc aucun mal à continuer de produire et commercialiser leurs engins. Précisons qu’au début de la commercialisation des trottinettes, il était illégal d’en conduire sur les trottoirs en Suisse. Mais le gouvernement a vite compris l’importance d’étudier la question et de nouvelles lois ont été émises à propos des trottinettes, des skateboards, des rollers et autres engins de ce type dont l’utilisation est devenue légale en l’an 2000.

De nos jours, ces véhicules dits alternatifs sont désormais autorisés à circuler sur les trottoirs dans la plupart des villes du monde. En plus des trottoirs vous pouvez les retrouver sans problème sur les pistes cyclables ou les rues ou la vitesse ne dépasse pas 30 km/h. La principale restriction qui concerne les conducteurs de ces engins est la prudence, afin de ne pas heurter les piétons. En France, la limitation de vitesse pour les conducteurs de trottinette électrique sur les trottoirs est de 6km/h. Depuis que cette loi existe, aucun accident n’a été répertorié, ce qui suppose que les inquiétudes sont assez tirées par les cheveux.

La promotion de l’immobilier à Marrakech et au Maroc en France

immobilier a Marrakech

L’immobilier à Marrakech et au Maroc est un secteur d’activités plein de promesses qui est sollicité à travers le monde entier. Il est vrai que ce pan de l’économie marocaine concerne principalement les personnes qui résident et investissent au Maroc, mais également les personnes qui résident à l’étranger, mais souhaitent effectuer les mêmes investissements dans le pays. Il peut s’agir des Marocains résidant à l’étranger, mais aussi des étrangers qui souhaitent avoir un pied-à-terre sur le territoire marocain. À cet effet, il est important de pouvoir faire la promotion de l’immobilier marocain à l’étranger http://salonsinternationauximmobilier.blogspot.com/. De nombreux spots vidéos ont déjà été produits pour promouvoir l’économie marocaine dans le monde, surtout le secteur touristique. En termes d’immobilier, les salons immobiliers dédiés au Maroc sont de plus en plus nombreux à l’étranger, parmi les plus célèbres, nous pouvons citer le SMAP Immo dont la dernière édition s’est tenue dans la ville de Paris du 13 au 16 mai 2016. Pendant quatre jours fort animés, le Parc des Expositions de Paris Porte de Versailles a été l’écrin de cet événement qui a su tenir ses promesses et présenter un bilan encourageant.

Pour cette treizième édition, le ministre de l’habitat et de la Politique de la ville du Maroc a lui-même inauguré les festivités. On peut enregistrer la participation de nombreux exposants qui représentaient plus de 80 villes des régions marocaines, sur une surface d’exposition de 10 000 m². Après la ville de Bruxelles, la ville de Paris était la deuxième étape du SMAP Road Show 2016 dont les prochaines destinations sont Dubaï du 30 novembre au 2 décembre 2016. L’offre immobilière présentée aux visiteurs et aux partenaires était assez large et diversifiée et toutes les bourses y trouvaient leur compte. Au total ce sont 38 000 visiteurs qui ont pu découvrir le secteur immobilier de Marrakech et du Maroc, ce qui confirme l’attractivité de ce secteur autant pour les Marocains résidant à l’étranger que pour les populations européennes qui souhaitent investir au Maroc. Les biens de tous standings étaient sollicités. Pour cette édition, un nombre important de transactions ont été concrétisées pour les biens de moyen et de haut standing, pour des futurs investisseurs qui affichent un besoin de financement assez flagrant et identique à celui des éditions précédentes.

Le besoin de financement des investisseurs de l’immobilier à Marrakech et au Maroc se situerait entre 400 000 et 500 000 dirhams par projet. Les quatre jours ont été rythmés par des ateliers sur les opportunités d’investissement dans les villes marocaines, des conférences-débats animées par les notaires du Maroc afin de prodiguer aux visiteurs des conseils sur l’environnement juridique et économique du Maroc, mais aussi les visites des stands des différents promoteurs. Les visiteurs ont ainsi pu découvrir, sans se rendre au Maroc, les meilleurs choix en termes d’offre en biens immobiliers au Maroc. Dans ce climat de travail, régnait tout de même une certaine convivialité qui laissait transparaître la motivation de visiteurs intéressés par un investissement au Maroc.

La trottinette électrique, une histoire pas comme les autres

trottinette-electrique

La trottinette électrique n’a pas toujours été ce que l’on connait de nos jours. Elle est le résultat d’une évolution influencée par de nombreux facteurs, parfois internes, parfois externes. En 1937 on assiste à la naissance de la trottinette Ingo Bike. D’après l’histoire commune, le terme « trottinette » serait issu du mot « trottin » qui était utilisé par les jeunes employés en charge des courses en ville quand ils trottinaient. Trottiner signifie marcher à petits pas courts et pressés voir plus sur https://trottinette-electrique-journal.blogspot.com/, la patinette en est un synonyme. La trottinette a réellement vu le jour entre 1920 et 1930, à la base c’était un jouet en bois dédié exclusivement aux enfants. Plus tard le jouet en bois a évolué en intégrant un frein en acier, pour devenir ensuite une trottinette plus légère, plus pratique et résistante sous l’inspiration de la JD Corporation qui créa la « Razor ». C’est ainsi que la trottinette est devenue un phénomène de mode pour se déplacer en ville autant pour les enfants que pour les adultes. C’est seulement après que la voiture a fait son apparition, et grâce à ses nombreux atouts, comme le confort elle a pris le dessus sur la trottinette.

La trottinette à moteur fait une tentative durant la Seconde Guerre mondiale, vous l’aurez compris elle ne fonctionnait pas avec l’assistance électrique. L’ambition était d’utiliser ce moyen de transport pour les bataillons de parachutistes. Chaque parachutiste devait être envoyé sur le terrain avec une trottinette afin d’améliorer la vitesse de déplacement des troupes sur le terrain. Jusqu’aux années 1980, l’engin n’a plus beaucoup évolué. L’évolution de la trottinette n’a jamais cessé, puisqu’après la trottinette à moteur, nous avons droit maintenant à la trottinette électrique. Cette évolution était encouragée et surtout soutenue par les nombreuses évolutions en termes de moteurs et de batteries à l’échelle mondiale.

Au cours des années 1980, la trottinette est un engin incontournable sur le territoire américain. Les États-Unis ont été les premiers à organiser des compétitions autour de cet engin, en cross et en endurance. Ces jeux ont évolué durant les années 1990 avec la naissance de la trottinette en aluminium. La trottinette est donc devenue une nouvelle discipline sportive au même titre que le BMX ou le skate. La marque Micro se démarque sur le territoire sportif en créant un site web dédié à la trottinette devenue électrique, ce site propose des modèles spéciaux pour la pratique du freestyle. La trottinette en aluminium devient vite un succès mondial, en commençant par le Japon pour toucher rapidement le reste du monde. Aujourd’hui les constructeurs continuent de travailler pour proposer des modèles toujours plus innovants en termes de performances et de design.

Comment vendre un bien immobilier à Koh Samui et dans le monde ?

Koh-Samui-Immobilier-Appartement

De nombreux propriétaires de biens immobiliers à travers le monde souhaitent généralement s’en séparer pour une raison ou pour une autre. Certains pour cause de déménagement, d’autres pour en acheter un plus grand, etc. Quoi qu’il en soit l’opération ne se déroule pas toujours comme prévu et les vendeurs peuvent se retrouver avec leurs biens des mois durant sans atteindre leur objectif. Quelques fois, il peut s’agir de défaut de préparation, le bien n’est pas suffisamment mis en valeur pour susciter l’intérêt chez les potentiels acheteurs et les pousser à effectuer l’achat. Alors, sachez que si vous êtes propriétaire d’un bien immobilier à Koh Samui http://www.atlasimmobilier-international.com/location/thailande/koh-samui/, l’un des éléments les plus importants est la préparation du bien en vue d’une meilleure présentation, mais aussi pour des visites plus porteuses. Il serait plus facile de confier tout cela à une agence immobilière qui vous accompagnera, mais vous pouvez aussi le faire vous-mêmes, dans ce cas les quelques conseils de cet article vous seront utiles.

Quelques conseils pour mieux vendre son bien immobilier

En général quand on commence à faire visiter son bien immobilier à Koh Samui ou ailleurs, on a tendance à laisser le bien en état, avec la décoration à son goût. Le potentiel acheteur n’a pas forcément les mêmes gouts que vous et pourrait ne pas apprécier ce qu’il voit. Le mieux est donc d’opter pour une décoration standard, assez simple et neutre, sans oublier de mettre en avant les différentes pièces en valeur. De cette manière, le potentiel acheteur pourra se visualiser dans cette maison. Ensuite, vous devez connaitre les avantages liés à votre bien, afin de mieux le vendre. Certains avantages augmentent la valeur de votre maison et vous pouvez les noter pour être sûr de vous en rappeler, comme la proximité des écoles, des parcs, des magasins, la sécurité, l’absence de bruits nuisibles, etc.

Ces actions faciliteront grandement la commercialisation de vos biens immobiliers à Koh Samui ou ailleurs. Ces actions ne vous empêchent pas de prendre attache avec des professionnels pour vous accompagner dans la commercialisation du bien, au contraire cela vous permet de sécuriser la transaction. Avant de choisir un agent immobilier, évaluez bien les différents agents que vous connaissez et choisissez celui qui vous propose de meilleures conditions et qui soit le plus professionnel. L’agent immobilier saura déterminer la valeur exacte de votre bien sur le marché, et le présenter de la meilleure des façons aux potentiels clients. Parce que si vous fixez un prix supérieur à la valeur de votre bien sur le marché, les clients ne le solliciteront pas et vus aurez du mal à le vendre. Vous pouvez tout de même chercher des clients de votre côté.

L’assurance aux tiers dans le cas d’une location de voiture à la Réunion

location-de-voiture-a-la-reunion

Selon l’article L 211-1 du Code des Assurances, l’assurance pour les dommages causés aux tiers, dans le cadre d’une location de voiture à la Réunion ou ailleurs sur le site Europcar, est obligatoire. Cet article stipule clairement que toute personne autre que l’État, qu’elle soit physique ou morale dont la responsabilité civile pourrait être engagée dans le cadre de dommages subis par des tiers suite aux atteintes aux biens ou aux personnes, impliquant un véhicule, doit pour faire circuler ce dernier, être couverte par une assurance qui garantir cette responsabilité, selon les conditions fixées par décret en Conseil d’État. Concrètement, quand on parle de « véhicule » ici, on entend tout véhicule terrestre à moteur, c’est-à-dire tout véhicule qui circule sur le sol et qui est actionné par une force mécanique sans liaison à une voie ferrée, ainsi que toute remorque, même celles qui ne sont pas attelées. Comme tous les véhicules, la voiture louée doit être assurée pour la responsabilité civile et cette assurance est comprise dans le prix que les sociétés de location de voitures proposent. Dans ce cas, elle concerne les dommages corporels ou matériels causés aux tiers par la voiture louée, mais aussi les dommages causés aux passagers du véhicule loué qui sont dans ce cas considérés comme des tiers.

Il est tout de même important de se rappeler que l’assurance au tiers ne couvre pas les dommages subis par le véhicule loué ou par le conducteur dudit véhicule. En plus de l’assurance de base, vous avez la possibilité de souscrire à différentes assurances qui sont pour la plupart facultatives. Ces assurances permettent de compléter votre assurance de base. Parmi ces dernières, nous pouvons citer la garantie complémentaire pour le conducteur et les passagers. Celle-ci est souvent proposée par les agences lors des locations de voiture à la Réunion et est facturée en tant que supplément dans le forfait journalier. La garantie complémentaire a la capacité de faire indemniser d’un montant forfaitaire, les bénéficiaires et leurs ayants droit lorsque des dommages corporels leur arrivent. Cela pendant la période de validité du contrat de location de véhicule.

Certaines sociétés de location de voiture à la Réunion permettent de souscrire à une extension de cette garantie qui permet d’augmenter le plafond des indemnités à recevoir, cela contre une majoration du supplément journalier. L’extension permet de couvrir, en plus de la personne, les bagages et les effets personnels si ceux-ci n’ont pas été négligés. Il s’agit de la PAI, entendez Personal Accident Insurance. Avant de souscrire à quoi que ce soit, il est important de vous informer sur ces différentes garanties, ainsi que sur leurs étendues, leurs effets, leurs conditions d’application, etc. Ainsi, vous ne serez pas surpris en cas de sinistre. Demandez conseil à votre société de location de voiture, elle pourra vous indiquer quelles sont les assurances dont vous avez besoin en fonction de la location à laquelle vous souscrivez. Vous pourrez également être au fait des assurances obligatoires et de celles qui ne le sont pas, afin de faire l’association de contrats d’assurance qui correspond à vos besoins du moment.

le site global multi thematique : Marrakech, les meubles